Port-Mogueriec.jpg

« Compostelle, le Chemin d’une Vie »

 

Quatre mois d’itinérance et 1750 kilomètres pour vivre une formidable aventure en famille, au moment où le "Chemin de Saint-Jacques de Compostelle en France" fête ses 20 ans d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial.

Un chemin mythique, une quête spirituelle et universelle, une fantastique aventure humaine à la rencontre des autres et de soi-même... Compostelle, c’est « un chemin de vie ».Affiche Compostelle Connaissance du Monde

Aurélie Derreumaux et Laurent Granier ont fait tout le tour de la France à pied pendant un an, sur 6000km le long des frontières. Puis ils sont devenus parents et c’est avec Eva, leur petite fille alors âgée de 16 mois, qu’ils sont partis faire le tour des îles françaises à pied de la Corse au Mont St Michel. Lorsque la famille s’est agrandie, ils ont eu envie de vivre l’une des plus belles aventures qui soit : cheminer jusqu’à St Jacques de Compostelle avec leurs deux enfants, Eva (4 ans) et Maxime (2 ans).

Au cours de ce voyage, nous entrons dans l’intimité d’une famille unie et poussée en avant par ce désir de découverte et de rencontre. Une famille pour qui « voyager avec ses enfants » est un véritable choix de vie. C’est aussi la meilleure façon de leur transmettre des valeurs fortes d’ouverture sur l’autre et sur le monde, une façon de mieux se connaître et de faire grandir son âme au contact de la nature.

Partis début Mai 2018 du Puy-en-Velay, Laurent, Aurélie et leur enfant ont suivi la Via Podiensis en France puis le Camino Frances en Espagne pour rejoindre Saint-Jacques de Compostelle. Parmi les quatre chemins principaux qui mènent à Compostelle, celui-ci est le plus connu et le plus emprunté par les pèlerins mais c’est aussi celui qui rassemble le plus de sites et de tronçons classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. C’est également une itinéraire renommé pour la beauté et la grande variété de ses paysages.

Afin de vivre l’aventure jusqu’au bout, la famille a ensuite continué son chemin jusqu’au Cap Finistère au bord de l’océan Atlantique, où les pèlerins venaient brûler leurs vêtements en symbole d’une vie nouvelle.

Depuis des centaines d’années, des milliers d’hommes et de femmes parcourent ce chemin mythique jusqu’à l’aboutissement final : Compostelle. Mais qui était Saint Jacques ? Comment ce pèlerinage est-il né ? Quelle est sa signification première ?

Aurélie et Laurent ont choisi de suivre la Via Podiensis et le Camino Frances, l’itinéraire le plus connu et le plus emprunté, pour son histoire et sa beauté. Ils avancent en famille certes, mais aussi en se mêlant aux autres pèlerins des paysages somptueux, à couper le souffle. Ils sont accueillis dans des lieux insolites, participent aux fêtes traditionnelles locales, rencontrent hôtes, artisans ou musiciens qui apportent un supplément d’âme à ce chemin millénaire. Et ils évoquent bien sûr les dimensions spirituelle, historique et culturelle si fortes dans ce pèlerinage.

Aurélie et Laurent portent une attention particulière à ceux qui « font » St Jacques de Compostelle. Qui sont les « marcheurs de Compostelle » ? D’où viennent-ils ? Quel est le sens de ce voyage dans leur vie ? Adolescents, jeunes actifs ou retraités, partis seuls, entre amis ou en famille… tous sont issus de milieux différents et marchent pour des raisons différentes mais ils ont un point commun : le désir d’arriver à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Quelques photos de leur aventure

Cliquer sur la première image pour l'afficher pleine page, puis utiliser les flèches : à droite pour la suivante, à gauche pour la précédente.